L’ANFR lance une consultation publique en ligne sur l’évolution des usages, des enjeux du sans fil et la gestion du spectre des fréquences dans les domaines du la communication mobile, l’internet des objets (IoT), l’observation de la terre, les transports, les médias, la défense, la sécurité publique, et qui implique un fort besoin de fréquences.

Pour faire face à cette demande croissante de ressource disponible (mais en quantité limitée), l’ANFR a été chargée par Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation, de préparer un plan stratégique relatif à l’évolution des usages et à la gestion du spectre.

La consultation comporte un volet radioamateur avec l’opportunité de partager en ligne (en commentant), une contribution pour ouvrir le débat sur les enjeux liés à l’utilisation des fréquences dans le domaine radioamateur. C’est une occasion importante à ne pas rater, pour porter des sujets radio-amateurs dans les débats, pour l’avenir et l’évolution du radioamateurisme en France.

L’objectif de la consultation publique ANFR est d’anticiper les besoins futurs en matière de fréquences et favoriser les évolutions technologiques et l’innovation en France, ainsi que de permettre aux décideurs économiques et politiques de mieux appréhender les enjeux sous-jacents.

Tous les acteurs du spectre de fréquences, publics, privés, radioamateurs, grandes entreprises et start-up innovantes, peuvent participer et partager leur point de vue jusqu’au 28 février 2017.

De plus, pour faire émerger les débats et les points de vue, l’ANFR organisera en janvier et février 2017 trois ateliers participatifs ouverts à tous, sur les thématiques les plus commentées en ligne.

Plan stratégique ANFR radio amateur
L’aspect radioamateur n’est pas le seul concerné par l’appel à contribution et voici quelques-uns des autres projets du plan stratégique ANFR, applicables à la radio-communication de loisirs et de ces utilisateurs : SWL, radioamateur, cibiste et PMRiste :

A nous, à vous de jouer !

Contribuons, commentons dans un esprit OM et constructif, afin de ne pas rater cette opportunité de donner notre avis et faire entendre des propositions pertinentes pour l’intérêt général radioamateur. Si nous ne contribuons pas de manière positive, sans troller, nous ne pourrons pas nous plaindre de la propre image que nous laissons en tant que radioamateur sur un site officiel de l’ANFR…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer