L’association des radioamateurs du Lot, présidée Albert Boix se prépare à passer le concours national français. Il consiste à contacter un maximum de radioamateurs, plus particulièrement français, mais pas exclusivement. Il aura lieu au mois de juin, et réunira les Lotois au moulin de Lamothe-Cassel. Hier, les plus passionnés d’entre eux se sont exercés au gymnase EDF, avenue Maryse-Bastié à Cahors. « Plus la liaison est lointaine, plus on comptabilise des points » confie Olivier Ebrard, secrétaire de l’association. « Les radioamateurs s’intéressent aux communications radio à l’échelle de la planète, voire des satellites. Nous faisons connaître le département à l’échelle du monde. Pour les stations étrangères, c’est l’anglais qui est la langue véhiculaire, mais beaucoup de radioamateurs parlent français, remarque Albert Boix. Cette activité a pour but de développer la technique radio. La majorité du contenu des liaisons aborde des considérations techniques, mais nous échangeons sur d’autres sujets. Ce qui nous passionne, ce sont surtout les rapports humains avec des gens de diverses origines ». Dans le Lot, l’association a une installation assez performante. Elle comporte notamment un amplificateur de 600 Watts. « Dans les années 70, on construisait nos émetteurs de A à Z, c’est impossible aujourd’hui », explique Albert Boix.

Comment rejoindre l’association ?
« Pour pratiquer cette activité, il faut être titulaire d’un certificat d’opérateur des services d’amateur. Il est délivré par l’agence nationale des fréquences qui dépend du ministère de l’Industrie », précise Albert Boix. Dans le Lot, on compte une cinquantaine d’adhérents, mais peu sont actifs. Si des personnes sont intéressées, elles peuvent rejoindre l’association en écrivant à Albert Boix, lieu-dit « Brouelle », 46 090 Maxou, ou téléphoner au 05.65.36.80.30.

Source: Ladepeche.fr