«Ici Radio-Sottens. Des radioamateurs parlent aux radioamateurs!» Tel pourrait être les dernières paroles diffusées depuis les antennes historiques de Sottens. Le club vaudois des radioamateurs a en effet obtenu l’autorisation de la propriétaire des infrastructures, Swisscom Broadcast, d’utiliser la défunte station pendant le mois de février. Le club est peu disert sur cette opération.

Sur toutes les antennes que comptait le site, les deux pylônes utilisés par les ondes moyennes, et notamment par Option Musique, ont été officiellement désactivées en décembre dernier. Aucune décision n’a encore été prise sur l’avenir de ce que certains considèrent comme «un symbole national».

L’indicatif de l’opération temporaire des cibistes est HE3OM, pour Old Man. Sa fréquence, 137?kHz. Pour les radioamateurs, mordus de technologie radiodiffusée, c’est l’occasion de travailler sur un outil d’une qualité exceptionnelle. «C’est une chance extraordinaire! se réjouit un radioamateur. En théorie on peut se contenter d’un simple câble. Là, nous avons deux pylônes de 125 et 188?mètres.» Des antennes qui peuvent couvrir l’entier du globe.

En 2004, lorsque les grandes antennes à ondes courtes de Sottens avaient été démontées, une opération similaire avait déjà été menée par les radioamateurs vaudois. Ils avaient établi plus de 10?000 contacts dans 225 pays. La qualité d’émission avait été qualifiée de «pêche incroyable».

Cette nouvelle opération des radioamateurs ne remet cependant pas en cause la désaffectation opérationnelle des ondes de Sottens. «Le bâtiment principal est classé et encore utilisé, explique le porte-parole de Swisscom, Christian Neuhaus. Mais les antennes n’ont plus aucune utilité technique. Leur avenir n’est pas encore défini.» Autre fleuron de la radiodiffusion suisse, un des pylônes de Beromünster (LU) avait finalement été conservé.

Inaugurée en 1931, la station vaudoise a acquis une célébrité internationale en émettant la Radio Suisse Internationale. Les différentes antennes de «Radio Sottens» ont été progressivement désaffectées en raison de la concurrence de la radio numérique. Dernière chaîne à émettre depuis Sottens, Option Musique a abandonné la fréquence le 31 décembre 2010, mettant ainsi une fin officielle aux émissions en ondes moyennes.

Source: 24heures.ch