Lookthatup : Application iphone de reconnaissance d’image tiré FBI

Spectaculaire démocratisation d’un logiciel de reconnaissance d’image autrefois réservé au FBI et mis à la disposition de tous pour permettre le développement (digne de Big Brother) de toutes sortes d’applications comme, entre autres, la reconnaissance d’images sur mobile, à l’image de l’application iPhone lookthatup !

LTU technologies lance une application iPhone de recherche et reconnaissance d’images.

Lookthatup est une passerelle entre le monde hors ligne et le monde en ligne qu’elle met en relation grâce à une photo prise avec un téléphone mobile. L’application  recherche cette photo dans une base de données de plus de 2 millions d’objets et images récoltés sur le web. Cette base de référence contient entre autres les peintures des plus grands musées, des affiches de films, des couvertures de livres ou DVD/CD, des jaquettes de jeux vidéos, et bien plus encore. Dès que la photo a été reconnue, l’application renvoie l’utilisateur sur une page web contenant des informations utiles sur l’objet reconnu – bande annonce et notes pour un film, critiques pour un jeu vidéo, prix conseillé et meilleurs millésime pour une bouteille de vin… Les utilisateurs peuvent instantanément partager les résultats de leurs recherches via Twitter, Facebook ou par courriel.

Chaque utilisateur peut ouvrir un compte sur www.lookthatup.com qui lui permettra de sauvegarder et organiser ses objets favoris. Ce compte  permet surtout d’ajouter des objets qui n’ont pas été retrouvés dans la base de données.

La technologie a été intégrée avec succès pour la protection des marques et du copyright, l’investigation policière (vol d’objets d’art, enquête pédopornographiques), la veille médiatique et la surveillance publicitaire, le commerce électronique, les stocks de photos, les applications mobiles et bien plus encore, pour des commanditaires comme par exemple PureShopping.com, Corbis, le Bureau de l’Immigration et des Douanes Américaines (US Bureau of Immigration and Custom Enforcement), la Gendarmerie Nationale et l’OCBC (Office Central de lutte contre  le trafic des Biens Culturels).

Source : ELEKTOR

Via RADIOCOM.org