Nous rencontrons maintenant depuis quelques années, une opposition systématique sur l’utilisation d’Internet comme transport exclusif de communications radio, pour l’établissement de réseau VOIP (Voix sur IP).

Pourtant, cette nouvelle technologie, associée à celles déjà développées depuis le siècle dernier par de nombreuses personnes passionnées dans la radio et les télécommunications, pourrait nous permettre d’aller plus loin et de proposer une nouvelle dimension à nos expérimentations et peut être même de susciter de nouvelles vocations chez les jeunes, adeptes d’Internet et des technologies associées.

Actuellement, la connexion d’une station radioélectrique du service amateur à un réseau ouvert au public est interdite et il est difficile de faire comprendre aussi bien à notre communauté qu’à notre tutelle, qu’un tunnel VOIP entre deux stations radioélectriques du service amateur et contrôlé par leur opérateur, correspond bien à cette réglementation.

La nuance réside dans le caractère du réseau « OUVERT AU PUBLIC » <== nuance fondamentale, mais encore trop floue pour être utilisable en l’état.

Pourtant, les réseaux expérimentés comme WIRESII, ECHOLINK, D-STAR et ASTERISK, garantissent que le tunnel empreinté par les communications VOIP sont biens celles de deux stations radioamateurs exclusivement. C’est l’administration locale de ce tunnel, contrôlée par l’opérateur de la station, qui permet cette garantie, car il a la possibilité de filtrer ces communications ou les limiter par la conception même du logiciel VOIP.

Nous le voyons bien ici, c’est aussi la responsabilité de l’opérateur, de s’assurer que la règlementation est respectée. Tout comme il le ferait, en évitant les brouillage, en donnant régulièrement sont indicatif lors d’une conversation radio, ou en inscrivant le détail de ses communications dans son journal de trafic.

L’interdiction de cette interconnexion est aussi historique et nous rappelle que les monopoles et lobby ont fait leur oeuvre en leur temps. Maintenant, tout ceci est révolu depuis la LEN et la dérèglementation des PTT, permettant à d’autres opérateurs de fournir des services aux Français. La règlementation du service amateur à aussi besoin d’être nettoyée.

Je vous propose donc une pétition, par le biais du forum, en vous inscrivant et en votant pour ou contre.

La lecture du contenu de la proposition, le nouveau texte proposé et le vote est disponible après enregistrement sur le forum.

Cette pétition est ouverte à tous (SWL ou Radioamateurs) et sera proposée aux différentes associations représentatives des radioamateurs en France et à l’ARCEP.

Lire la suite sur : D-Star FRANCE – A New Digital World