Grâce à l’aide du service radioamateur de l’Agence Nationale des Fréquences et d’après leurs rapports annuels officiels, Passion Radioamateur a compilés les statistiques en France et Outre-Mer du nombre d’indicatif radioamateur depuis 1997 jusqu’à 2015 ainsi que des indicatifs de radio-club et de relais, de 2010 à 2015.

L’objectif était d’avoir une représentation graphique de l’évolution au fil des années du nombre de radioamateurs avec une licence active, en remontant depuis la création de l’ANFR en janvier 1997 qui a mis ses données librement à disposition depuis cette date.

En 2015 le nombre de radioamateur licencié est de 13752, en léger recul de -1,7% par rapport à 2014 (13988 licences radioamateurs) soit une baisse de -8,29% depuis 5 ans et -23,58% depuis 10 ans… Toutefois il est à remarquer également que le rythme de la baisse s’est ralenti ces dernières années.

Au final ce sont 216 indicatifs radioamateurs en moins en 2015 et 144 nouveaux licenciés seulement, mais certes en hausse de +20,5% par rapport à 2014.

250 licenciés de plus par an suffirait à endiguer la baisse du nombre de radioamateurs en France et maintenir un nombre stable, à minima.

Un plan ambitieux sur 5 ans pour ré-atteindre les 15 000 licenciés est pourtant réalisable avec une stratégie, un consensus, des moyens pour un objectif de 150 nouveaux examens + 100 radioamateurs qui ré-activent leurs licences et/ou activent de nouveaux indicatifs.

Cela devrait dans tous les cas être une priorité et impérieuse sur toutes celles qui peuvent animent tous les acteurs de la communauté radioamateur en France…

Evolution nombre radioamateur france 1997-2015

La baisse la plus importante a eu lieu dans les années 1999-2002 avec une perte de 500-800 indicatifs chaque année, quand celle-ci était de 300-500 chaque année entre 2004-2010 pour finalement arriver à 200 indicatifs en moins par an depuis 2013.

A noter les rares années où le nombre de radioamateurs a progressé en 16 ans : 1998, 2004, 2007 et 2012. Il pourrait être intéressant de rapprocher chacune de ces augmentations, avec les dates d’annonces de nouvelles lois et changements effectifs de la règlementation radioamateur…

A titre de comparaison, le nombre de licences aux états-unis de 2000 à 2015, en progression chaque année depuis 2007, avec 726275 licences en 2015 soit 0,22% de la population américaine, quand ce chiffre n’est que de 0,02% en France, il y a, en proportion, aux états-unis 10 fois plus de radioamateurs dans la population !

Statistique radioamateur US 2000-2015Via Kryss Topat en commentaire, source : ARRL

Les nouveaux examens 2010-2015

Au début des années 2000 il y avait entre 800 et 1000 nouveaux examens radioamateurs réussis par an, quand aujourd’hui il n’est plus que de 150 environ chaque année.

Depuis 2012, année de la mise en place de la licence unique classe 2 Harec et suppression de la classe 1 (CW) et de la classe 3 (F0) le nombre de nouveaux examens a chuté de -58%.

La suppression de la classe novice F0 en France est responsable de la perte de 120 à 150 nouveaux radioamateurs depuis 2012.

Le renouvellement de la population radioamateur n’est plus assuré depuis de nombreuses années, comme le soulignait déjà l’ANFR dans son rapport d’activité en 2007.

Ainsi par exemple en 2015, le nombre de nouveaux licenciés (147) n’arrive plus à combler la baisse des licenciés annuels (216).

Le taux de réussite à l’examen de licence classe 2 unique en 2015 est de 71% en progression de 10 points par rapport à 2014 (avec 61%) et avec un peu près les mêmes taux moyen de réussite à l’examen de la classe 1  avec le morse (CW).

En ce qui concerne les licences F0 classe 3, le taux de réussite était de 98% en 2011 :

Les radio-clubs et relais radioamateur

Du coté du nombre d’indicatifs de radioclubs, la baisse est de -12% sur 5 ans, passant de 382 en 2010 à 336 radio-clubs en 2015 (il y avait plus de 600 RC dans les années 2000).

Ils jouent pourtant un rôle essentiel dans la promotion, la formation et la préparation à l’examen. Sur la même période 2010-2015 le nombre d’indicatifs radioamateurs a baissé  de -7.1%.

A contrario le nombre d’indicatifs attribués pour les relais radioamateurs connait une augmentation spectaculaire de +28% entre 2010 et 2015 ! Montrant ainsi un certain dynamisme tant du coté de radioamateur montant un relais à titre individuel, que du coté de l’activité des radioclubs dans ce domaine.Nombre relais radioamateur

Les indicatifs spéciaux

En 2015 il y a eu 192 indicatifs spéciaux attribués et en hausse de +3,65% par rapport à 2014 et +27% depuis 2012.

Nombre indicatifs spéciaux

Répartition radioamateurs et relais par département

Réalisée par F4EED, voici la répartition des radioamateurs par département :

Répartition & statistique radioamateur par département

Et la répartition des relais radioamateur par département :

Statistique relais radioamateur par département

Statistiques CCS7 et modes numériques (DMR/D-star)

Pour trafiquer en mode numériques DMR et D-Star, un identifiant CCS7 est nécessaire, le suivi du nombre d’identifiant accordé permet de mesurer la part d’activité du numérique et du DMR en France, au fil des années.

Au 1er mai 2016 il y avait 506 indicatifs radioamateurs (uniques) figurant dans la base de données ID CCS7 en France métropolitaine et Outre-Mer.

Soit 3,7% de la population radioamateur potentiellement équipée en France pour les modes numériques. Cela reste faible mais le développement du DMR en France est plus récent que dans d’autres pays où ce taux est d’environ 8% de radioamateur en numérique en Allemagne et 13% en Suisse.nombre ID DMR CCS7 en France 2013-2015Sources des données radioamateur : ANFR
Source des données CCS7 : dmr.darc.de

Un grand merci à l’ANFR pour leur aide et notamment les données des relais et radio-clubs de 2010 à 2015. Pour les données ID CCS7, celles-ci ont été collectées depuis le site DMR.Darc.de, puis dédoublonnées.

N’hésitez pas à partager votre analyse de ces chiffres dans les commentaires du blog.

Enregistrer