C’est surement l’une des meilleurs nouvelles de l’année 2008 pour les radioamateurs, le retour dans les années à venir et dès 2008 de conditions de propagations DX plus favorables, avec le début le 5 janvier 2008 du cycle solaire 24.

Avec 3 mois d’avance sur les dernières prédictions qui prévoyait mars 2008, le cycle 24 serait équivalent aux de conditions du précédent cycle 23 et en terme de nombres de taches solaires. Vous pouvez suivre l’activité du soleil en temps réel sur Passion Radio.

Plus le nombre de taches solaires ou sunspots est élevé, plus les conditions de propagation et de longues distances (DX) sont meilleurs, voila pourquoi c’est une excellente nouvelle pour tous les fans de QSO DX et pour au moins jusqu’en 2012 où le cycle solaire 24 attendra son maximum, d’après les prévisions.

Un peu d’histoire…

En 1610, peu de temps après avoir vu le soleil avec son nouveau télescope, Galilée a fait les premières observations des taches solaires en Europe. Les observations quotidiennes de l’activité des cycles solaires ont débuté à l’Observatoire de Zurich en 1749 et depuis avec l’addition d’autres sources, les observations continues ont été obtenues à partir de 1849.

Le nombre de taches solaires est calculé en comptant le nombre de taches solaires en groupe, puis le nombre de taches solaires individuelles.

Historique des cycles solaires de 1940 à 2030 :

Evolution des cycles solaires
Source : S-Meter

A noter que le cycle solaire 25 qui débutera à partir de 2015, sera un cycle solaire bas, et le plus faible en sunspot des 75 dernières années…

Prévisions du cycle 24 :

Prévisions cycle solaire 24 sunspots
Source : NOAA.

Extrait du communiqué de presse officiel NOAA :

Les taches solaires, les zones d’intense activité magnétique du soleil, peuvent influer sur la Terre en perturbant les réseaux électriques, des compagnies aériennes et des communications militaires, les signaux GPS et même les téléphones cellulaires, indique l’agence. Pendant les périodes d’intense activité des taches solaires, connu sous le nom de tempêtes solaires, des rayonnements solaires intenses peuvent se diriger vers la Terre.

«Notre dépendance croissante à des technologies très sophistiqués, des technologies spatiales, signifie que nous sommes beaucoup plus vulnérables à la météo de l’espace aujourd’hui que par le passé», a déclaré l’administrateur du NOAA Conrad C. Lautenbacher, Jr.

A lire sur le même sujet : NOAA Confirms Start of New Sunspot Cycle